Alléger les souffrances de la femme à l’utilisation de l’énergie thermique

Le bois de chauffe est le principal combustible utilisé par les femmes au Burkina pour la cuisson des repas et autres. Les femmes et même leurs enfants passent de longues heures par jour à la recherche de ce combustible de plus en plus rare. C’est l’une des causes de la désertification du pays. C’est pour y remédier que le programme politique du candidat Roch Marc Christian KABORE a pris en compte cet aspect en accordant une place prépondérante à la promotion de l’utilisation de l’énergie thermique d’origine solaire et bioénergétique.

En effet, la question du bois énergie reste un problème crucial pour le Burkina Faso. Depuis plusieurs années, pour trouver du bois, il faut parcourir parfois des centaines de kilomètres. C’est une conséquence inéluctable du déboisement à grande échelle. Le bois manque et coûte de plus en plus cher. La pénurie fait ainsi grimper fortement les prix, face au niveau de vie d’une population déjà pauvre. De plus, l’utilisation du bois pour la cuisine a également des effets nuisibles sur la santé des femmes. En effet, la fumée qui se dégage du bois pendant la cuisson des repas est source de maladies pour les femmes. Avec le soutien de partenaires, des initiatives ont été prises et des projets ont vu le jour, d’une part pour améliorer la vie des ménages utilisant ce combustible, mais aussi pour protéger l’environnement. Ces projets s’appuient pour la plupart, sur la production et la diffusion de fours et de foyers améliorés, permettant une économie d’au moins 2/3 du combustible nécessaire pour les ménages.

Cette technique s’est révélée efficace et économe. Cependant, la mise en place d’une politique incitative de vulgarisation de l’utilisation de chauffe-eau et de cuiseurs solaires préconisée dans le programme du candidat du Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP) contribuera encore plus à un changement qualitatif de la vie de ces femmes qui applaudiront à coup sûr de telles actions. Le MPP entend, par ces initiatives, aider les plus pauvres à épargner leur budget et alléger de manière considérable leur travail, permettant ainsi aux femmes de mieux subvenir aux besoins des familles et d’entretenir plus facilement leurs enfants. Cette politique énergétique permet aux femmes de gagner également en temps.

Elles ont aussi le droit de se reposer, ces femmes burkinabè !

Elles, souvent chefs de famille, qui s’activent depuis l’aube pour assurer la survie matérielle de leurs familles. Réveillées les premières, elles s’endorment après tout le monde. Telles des fourmis, elles travaillent toute la journée sans relâche pour nourrir la famille, scolariser les enfants, les soigner, et surtout leur assurer une bonne éducation.

Elles saisiront sûrement cette aubaine que leur offre le candidat Roch Marc Christian KABORE dans son programme.

Et adieu fumée et fatigue !

2016-10-12T14:50:36+00:00