La Réponse du 13 novembre

Mettre le pays à l’abri du besoin en énergie

Deux éléments d’appréciation : le premier, c’est celui d’un citoyen lambda. Qui ne comprend pas le montant élevé de sa facture mensuelle d’électricité. Même en période délestage, précise-t-il. Cette situation l’exaspère. Car son budget inélastique en souffre continuellement.

Le second, il est lié à l’instauration par le gouvernement de la transition de la journée continue dans l’administration publique burkinabè. L’une des raisons avancées est que cela devrait permettre de réaliser des économies de plusieurs milliards de F CFA sur la facture d’électricité.

Dans l’un comme dans l’autre cas, la conclusion reste la même : l’énergie électrique coûte extrêmement cher au Burkina Faso. En dépit de sa cherté, sa disponibilité laisse à désirer. En témoigne la récurrence des délestages. Or, cela est connu, une énergie à coût prohibitif est un frein au développement économique et social d’un pays. Pour diminuer le calvaire des Burkinabè et les entreprises créatrices de richesses, la disponibilité et l’accessibilité de l’électricité figurent en bonne place dans le programme de notre Roch Marc Christian KABORE.

Il s’agit en l’état de renforcer l’accroissement du taux national de couverture en électricité à 85%, le doublement du parc d’abonnés de la SONABEL, de 500 000 à 1 million, d’augmenter la puissance installée de 300 mégawatts actuellement, à 1 000 mégawatts. La disponibilité permanente des hydrocarbures, grâce à la construction d’un pipeline de 230 km entre Bingo et Bolgatanga et un autre sur l’axe Bouaké-Bobo-Dioulasso permettra de mettre le pays à l’abri du besoin d’énergie pour accélérer la croissance économique.

L’option « radicale » du solaire et des énergies propres constituera également un tournant majeur dans la gouvernance énergétique du Burkina Faso qui conduira, selon le voeu du candidat du peuple, à la transformation structurelle de notre économie pour la mettre sur une trajectoire de forte croissance.

Dans ce numéro :

Télécharger La Réponse du 13 novembre
2016-10-12T14:51:06+00:00