Le bilan à mi-parcours de la campagne électorale est satisfaisant pour le MPP

Conférence de presse au siège de la direction nationale de la campagne du MPP

Le candidat du MPP à l’élection présidentielle, Roch Marc Christian KABORE a animé un point de presse le vendredi 20 novembre 2015 sur le bilan à mi-parcours de la campagne électorale. Après avoir parcouru onze (11) régions, le candidat Roch Marc Christian KABORE se dit satisfait du travail abattu sur le terrain. De la rencontre avec les forces vives des régions aux meetings, l’espoir d’occuper le fauteuil présidentiel se dessine à l’horizon.

Jour J-9, la campagne électorale poursuit son petit bonhomme de chemin sans aucun incident. Les candidats à la présidentielle et aux législatives sont à la conquête de l’électorat depuis le 8 novembre dernier. Le candidat du MPP a déjà fait le tour de 11 régions. Ce vendredi 20 novembre, il a échangé avec la presse sur le bilan à mi-parcours de sa campagne électorale. D’entrée de jeu, Roch Marc Christian KABORE a exprimé sa joie de voir la campagne se dérouler en toute quiétude pour tous les candidats. Au rythme de la campagne, le candidat du soleil levant a dressé un bilan satisfaisant et prometteur. En effet, dans les différentes régions, le candidat, avec son staff ont rencontré les forces vives. Avec elles, il a été question pour le candidat de livrer son programme de société pour chaque région. Dans ce volet, Roch Marc Christian KABORE (RMCK) nous confie que les préoccupations sont les mêmes. Il s’agit des problèmes d’éducation, de santé, d’infrastructures, d’économie et de prise en charge sociale. Quelle coïncidence ? En effet, le programme de société du candidat accorde aussi une priorité à ces aspects. « Cela me va droit au cœur de savoir que ce qui préoccupe les populations des régions figurent en place dans mon programme. Cela est le témoignage que je connais bien les besoins de mes frères et sœurs. Bref, je vis les mêmes sentiments qu’eux et cela me donne plus de force à aller de l’avant dès que je serai à la tête de la magistrature ». En ce qui concerne les meetings, le candidat du peuple a été rassuré par la population qu’il est le candidat idéal, capable de diriger le pays des Hommes intègres. En effet, la mobilisation est de taille dans toutes les onze régions, nous confie le candidat. Pour sa part, il se proclame déjà élu si on s’en tient à la mobilisation. Cependant, l’arbre ne doit jamais cacher la forêt. Le candidat a compris que la victoire ne sera effective que si la population sort massivement le voter le 29 novembre. C’est pourquoi il demande aux militants et sympathisants de continuer le travail de sensibilisation sur comment voter.

2015-11-21T13:29:27+00:00