Le MPP contre la prise du pouvoir par la force

DECLARATION DU MOUVEMENT DU PEUPLE POUR LE PROGRES  (MPP)

Le MPP a appris avec vive indignation, l’irruption en plein conseil des ministres du 16 septembre 2015 et la séquestration par des éléments de régiment de sécurité présidentielle des hautes Autorités de notre pays.

Au moment où les acteurs de la vie politique nationale se préparent activement pour les élections présidentielle et législatives du 11 octobre 2015 et que les populations s’apprêtent à prendre connaissance des différents programmes politiques des partis et candidats, ces éléments du RSP ont décidé de troubler la quiétude des populations et la sérénité qui commençait à régner.

Le Mouvement du Peuple pour le Progrès tient à réaffirmer avec force que la transition politique engagée depuis novembre 2014 doit aller jusqu’à son terme et que le calendrier électoral doit être scrupuleusement respecté, dans l’intérêt supérieur des burkinabè.

Le Peuple burkinabè a déjà consenti d’énormes sacrifices et payé le prix fort par le sang versé par sa jeunesse lors de l’insurrection populaire des 30/31 octobre 2014. Comme un seul homme, il devra à nouveau se mobiliser pour barrer la route à cette nouvelle forfaiture qui n’est que le prolongement des velléités de restauration de l’ordre ancien et de résistance à la volonté du peuple d’instaurer la démocratie et la justice.

Le MPP réaffirme qu’il est contre la prise du pouvoir par la force qui est contraire à l’idéale et aux principes démocratiques, à la constitution et à la charte de la transition. Aussi exige-t-il la libération immédiate et sans condition du gouvernement et la reprise de ses activités. Il s’oppose à toute perturbation du calendrier électoral établi et demande que les dispositions déjà prises à cet effet soient scrupuleusement respectées.

Le MPP réitère son soutien aux autorités de la transition et appelle ses militants et sympathisants, l’ensemble de notre peuple, les amis du Burkina et la communauté internationale à se mobiliser conséquemment pour faire échec à cette nième remise en cause de la transition et des acquis démocratiques de notre pays.

Démocratie-Egalité-Progrès

Le Président du Parti,

Président du Bureau Politique National

Roch Marc Christian KABORE

2016-10-12T14:52:01+00:00