Le MPP rend hommage à Hama Arba Diallo, grand patriote

Le 1er octobre 2014, tombait, les armes à la main, le grand patriote Hama Arba Diallo. Homme de conviction et de détermination, il a été de tous les combats menés par le peuple burkinabè dans sa quête pour un mieux-être.

Sa silhouette frêle et sa barbichette rappelaient le grand combattant vietnamien que fut Ho-Chi-Min. La comparaison avec ce patriote n’est nullement surfaite. Son engagement fut à tout point pareil à celui de cet infatigable lutteur. En effet, malgré son âge, il n’hésitait pas à prendre part à toutes les manifestations menées par l’ex-CFOP (marches, meetings, etc.).
Homme d’action, il était également un grand polémiste, doté d’ un sens élevé d’humour et avait le don de trouver les formules et les actes qui frappent. Qui ne se souvient pas du carton rouge brandit à l’endroit de Blaise Compaoré, au stade du 4 août lors d’un rassemblement de l’opposition.

Arba (comme l’appelaient affectueusement jeunes comme adultes), était un bon pédagogue et un homme d’écoute qui savait trouver les mots justes pour guider les plus jeunes dans les chemins escarpés de la lutte politique. Jamais découragé, toujours d’humeur égale, quelles que soient les situations les plus compliquées, il était un modèle de modestie et de courage qui avait toujours choisi le camp du peuple.

Il n’était pas attiré par le gain facile et n’a jamais sacrifié aux intérêts immédiats et égoïstes. Il portait un idéal qu’il a toujours défendu : une moralisation de la société et du pouvoir. En effet, fonctionnaire international, il aurait pu se contenter des facilités que sa fonction lui offrait et mener une vie tranquille. Mais il a pris sur lui de mener le combat politique dans son pays, parce qu’il estimait que celui-ci méritait mieux que le sort qui lui était fait par le régime en place.

Arba lègue à la jeunesse de son pays un message d’une grande richesse et d’une grande profondeur. Celle-ci doit s’approprier cet héritage pour une restauration de la conscience historique et de l’action politique, dans un Burkina Faso en proie à des complots de tous genres+ (de l’intérieur comme de l’extérieur).
Son œuvre est un appel à la mobilisation de toutes les forces sociales pour que les Burkinabè prennent en mains leur destin en ayant confiance en eux en tant que peuple.

En cela, Arba n’est pas mort. Il vit dans chacun des jeunes qui osent braver la soldatesque barbare les mains nues en offrant leur vie pour la sauvegarde de la démocratie et de la liberté, pour des lendemains meilleures.

Le Président du MPP
Roch Marc Christian KABORE

2015-11-21T13:37:04+00:00