Meeting de Fada : de l’insurrection pour chasser Blaise à l’insurrection pour élire Roch

 

On se souvient qu’un adversaire politique au président du MPP avait choisi par aventure la ville de Fada N’Gourma pour le lancement de sa campagne pour l’élection présidentielle du 29 novembre. Ce dernier ayant confondu la curiosité de quelques Fadalais à de la mobilisation partisane relayée sur les médias, a provoqué la colère de la population qui a réagi par un soulèvement pour se prononcer clairement en faveur de Roch Marc Christian KABORE.

« En venant à Fada, nous avons cru assister à un meeting mais là … nous sommes face une insurrection pour la victoire du MPP ».

Tels sont les propos de Roch KABORE à sa prise de parole devant cette marée humaine rassemblée au stade provincial de Fada N’Gourma pour l’accueillir. Et sérieusement, c’est peu que de le dire ainsi. En effet, selon quelques habitants interrogés, de mémoire des vivants, seule une insurrection pouvait rassembler autant les citoyens de cette région. A 500 mètres de l’entrée du stade provincial, il était difficile de se frayer un chemin tant les motos, les vélos et les véhicules créaient un enfer à ceux qui sont arrivés en retard. Après la porte du stade franchie, l’intérieur vous réservait un autre calvaire. Tout l’espace du stade était occupé par des jeunes et des femmes venus manifester leur totale adhésion à la candidature de Roch Marc Christian KABORE.

Le moment le plus fastidieux pour la sécurité fut l’entrée du président-  candidat au stade. En effet, les agents de sécurité ont eu toute la peine du monde à contenir les manifestants dont la joie se lisait sur les visages.
Après les mots des directeurs provincial et régional du parti, puis celui de Vincent DABILGOU représentant les partis alliés, ce sont les cris des participants qui ont porté Roch KABORE jusqu’au parloir. Là, c’est un discours entrecoupé d’applaudissements qui a été servi. Le candidat est revenu sur les doléances formulées par les forces vives auxquelles il avait apporté des réponses à l’occasion de la rencontre de l’avant-meeting.

Roch a pris l’engagement d’ériger l’hôpital de Fada en CHR, de lutter contre l’insécurité de l’Est, de réaliser le bitumage de la route Fada-Bogandé-Tarpaco et la route Koupèla-Fada-frontière du Niger. Il a surtout rappelé qu’il est révolu cette époque de politiciens démagogues qui jouaient avec la confiance des peuples. En ce qui le concerne, il propose un programme réaliste et réalisable mais qui bâtira le Burkina Faso sur un nouveau modèle de développent et de démocratie.

Le meeting a pris fin aux alentours de 17h laissant une population qui, visiblement, avait de la peine à retourner chez elle.

 

2015-11-21T15:02:08+00:00