Promouvoir les nouvelles technologies de l’information et de la communication

Les techniques de l’information et de la communication (TIC) constituent un vrai moteur pour le développement de l’économie du savoir. Une bonne dose de créativité, d’inventivité et de rêve peut donner les moyens à notre pays d’opérer un saut technologique sur une très courte période de temps. Et ceci, sans passer par toutes les tapes qu’ont traversées d’autres pays. Les technologies de l’information et de la communication seront intégrées dans tous les secteurs de développement pour en renforcer les performances et les rendements.

Le développement des TIC impactera fortement l’efficacité et l’efficience de tous les domaines d’activités et sera un moteur pour :

  • la diffusion, le partage, l’acquisition des connaissances et des savoirs, l’accès aux compétences, à très grande échelle, l’éducation, les domaines d’activités grâce à son caractère transversal, la Recherche, Développement et Innovation (RDI), la création de nouvelles industries, la création de richesses et d’emplois, dans tous les domaines ainsi que l’accès à de meilleurs services à moindre coût.

D’où la nécessité de se fixer les objectifs suivants :

  • étendre le tout numérique sur l’ensemble du pays ;
  • favoriser l’accès à l’Internet haut débit sur l’ensemble du territoire ;
  • mise en œuvre d’un pôle technologique pour le développement de l’industrie des TIC. Ce pôle sera créé dans un espace physique, financier et fiscal favorable pour attirer, promouvoir et développer des sociétés TIC & HT et faire du monde leur marché ;
  • promouvoir la mise en œuvre des TIC dans l’éducation et la RDI ;
  • encourager la mise en œuvre des TIC dans le domaine de la santé.

 

L’accès à l’Internet haut débit sur l’ensemble du territoire sera réalisé par :

  • la mise en place d’une structure publique de gestion du patrimoine de télécommunications.

Cette structure pourrait reprendre les infrastructures de l’ONATEL. Elle aura pour rôle de faire des investissements dans le domaine des télécoms comme la fibre optique, le câble sous-marin que les sociétés privées de télécoms pourront louer pour leurs activités. Cela permettra un égal accès aux infrastructures, une concurrence saine et une maîtrise de la politique nationale en matière de haut débit.

  • l’obligation dans le cahier des charges des sociétés de téléphonie à une haute qualité des services fournies, notamment en matière de transmission des données et de la fourniture des services Internet ;
  • l’interconnexion de l’administration publique, des centres de recherches ;
  • enl’interconnexion de l’administration publique, des centres de recherches, des écoles, lycées et universités à l’Internet haut débit ;cour
  • le déploiement de points d’accès haut débit dans des espaces spécifiques.

 

Le tout numérique dans toute l’administration publique du pays à travers :

  • la mise en place d’un réseau haut débit entre les démembrements de l’administration publique. Ce support haut débit, qui interconnecte l’administration est la base du dispositif du tout numérique dans l’administration.

 

Une identification unique et numérique de la population

Il s’agit d’attribuer à chaque personne un numéro unique dès sa naissance et qu’il gardera tout le long de sa vie. Ce numéro accompagnera la personne dans le cycle de sa vie et sur tous les documents et actes administratifs. Une fois le dispositif mis en place sur l’ensemble du territoire, on pourra commencer à appliquer la procédure à toute nouvelle naissance. Un délai sera alors donné pour la régularisation des personnes nées avant cette date.

 

L’identification numérique et unique des personnes morales

Le fort développement de l’informel constitue un manque à gagner pour la fiscalité. L’identification systématique des personnes physiques et morales ainsi que des lieux permettra d’élargir l’assiette et aussi de prendre des mesures fiscales incitatives. Cela permettra également de contrôler l’application de la politique sociale.

 

Le tout numérique dans l’administration publique

L’évolution de l’administration vers le tout numérique tirera l’ensemble du pays vers l’accomplissement de cet objectif. Il y’aura plus d’efficacité et plus d’efficience dans la fourniture du service public.

2016-10-12T14:50:38+00:00