Réduire la mortalité maternelle et infantile

Dans sa stratégie de promotion du genre, les femmes ne constituent pas seulement une force pour le Mouvement du Peuple pour le Progrès (MPP). Elles sont au fondement de la société en donnant la vie, souvent dans des conditions difficiles. C’est conscient de cette réalité que le programme politique du candidat Roch Marc Christian KABORE accorde une place de choix à la condition de la femme burkinabè. Les indicateurs de la santé maternelle et infantile au Burkina Faso sont encore au rouge. Le taux de mortalité maternelle, estimé à 341 décès pour cent mille naissances vivantes demeure toujours élevé. Les principales causes de la mortalité maternelle sont multiples. Il peut s’agir des infections, des cas d’hémorragie et d’anémie…

Face au nombre très élevé de décès maternels et au manque d’accès des femmes à la césarienne dans un pays essentiellement rural où 21,2% de la population résident à plus de dix kilomètres d’un centre de santé, il fallait imaginer un système pour faciliter l’accès à la césarienne en attendant d’avoir des chirurgiens et des gynécologues dans toutes les structures de référence. Le système consiste à déléguer les tâches de SONU à des médecins généralistes dans les localités n’ayant ni chirurgiens, ni gynécologues. Or 83% des gynécologues exercent dans les deux grandes villes du pays, Ouagadougou et Bobo-Dioulasso. Les résultats ont été à la hauteur d’une idée de génie. Par exemple, le nombre de décès maternels, entre le début des SONU jusqu’à nos jours a chuté de moitié, passant de 117 décès maternels pour 100 mille accouchements à 72 décès pour 100 mille en 2012. Le taux de couverture obstétrical a aussi bondi à 76%. Sans la délégation des tâches, il aurait fallu évacuer à Ouagadougou les quelques 40 000 personnes qui ont bénéficié des SONU en une année dans la région du Centre-Sud par exemple.

Par ailleurs, le rapprochement des services d’urgence des populations grâce à la délégation de tâches profite à la communauté qui dépense beaucoup moins en frais de déplacement. Loin de se satisfaire de résultats pourtant probants, le candidat Roch Marc Christian KABORE compte s’appuyer sur ses réalisations pour mieux se lancer à la conquête de son ambition affichée : rendre accessibles à tous, des services de santé de qualité. Le candidat Roch Marc Christian KABORE prévoit établir « un pacte national pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile et pour la promotion de la santé des adolescents ».

2016-10-12T14:50:54+00:00