Roch : C’est ici à Bobo–Dioulasso que le MPP a tenu son premier meeting

« Il vous souviendra que dès sa création, c’est ici à Bobo–Dioulasso que le MPP a tenu son premier meeting. De par sa dimension, ce meeting a montré l’adhésion des populations et les espoirs suscités par la création du MPP. Les bénédictions des populations de la région des Hauts–Bassins et de la ville de Sya ont porté chance à notre parti. Nous sommes donc venus pour vous dire merci et demander que vous continuiez à porter chance au parti et à ses candidats pour le succès de la campagne et la victoire au soir du 29 novembre 2015… ».Nous avons donc lancé le grand défi du meeting d’ouverture de la campagne à Bobo et Bobo l’a relevé avec brio. Je voudrais adresser mes chaleureuses et militantes salutations aux populations de la région des Hauts-Bassins qui n’ont pas marchandé leur participation à ce meeting.

De nombreuses actions fortes sont prévues dans les Haut-Bassins, dans le cadre de mon programme « Bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice ». Au Houet, au Kénédougou et au Tuy, les préoccupations des populations relatives notamment à la santé, à l’eau potable, à l’éducation, à l’emploi des jeunes, à l’accès des femmes aux terres et au crédit, les aménagements hydroagricoles et les infrastructures routières pour le désenclavement de la région sont au cœur de mon programme.

C’est pourquoi nous avons prévu la construction du nouveau CHU de Bobo-Dioulasso et la création d’un centre d’appareillage orthopédique étatique.

A l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso, l’ampleur des problèmes nous commande les mesures urgentes suivantes :

  • la construction de 5 amphithéâtres, de 10 salles de cours, de 5 laboratoires équipés, de nouvelles cités universitaires et la mise à niveau des infrastructures d’accueil (amphi, salles, labo, bureaux) ;
  • l’effectivité de la connexion Wifi haut débit sur tous les campus, instituts et cités universitaires publiques et la promotion des plateformes TIC pour un accès aux cours en ligne afin de désengorger les amphithéâtres et les salles de cours ;
  • le développement de la recherche agronomique et l’innovation pour la promotion de l’industrie agro-alimentaire dans la région des Hauts-Bassins.

En ce qui concerne le secteur de la formation professionnelle pour qualifier les jeunes et les femmes à accéder aux emplois porteurs, les actions suivantes seront engagées :

  • dès la 1ère année du quinquennat, les jeunes sans-emplois détenteurs d’un diplôme supérieur au Baccalauréat (DEUG, licence, Maîtrise, Master), seront recrutés pour combler les déficits en personnels enseignants tant au niveau du primaire, du post-primaire, que du secondaire.

En matière d’accès à l’eau potable, nous devons contribuer immédiatement, sans perdre encore plus de temps, à réaliser la vision « zéro corvée d’eau » pour, d’une part, atteindre un taux d’accès de 100% en milieu urbain, par l’augmentation de la production et de la capacité de stockage, l’extension du réseau de distribution et l’amélioration des conditions d’accès à la ressource, et d’autre part, atteindre un taux d’accès de 100% en milieu rural par la réalisation d’ouvrages de mise à disposition de l’eau aux populations rurales.
Mon programme prévoit en outre la réalisation de l’approvisionnement de la ville depuis le barrage de Samandéni.
Le soutien à la mise en œuvre du projet Autoroute Ouaga-Bobo-Yamoussokro sera effectif ainsi que la construction de 2 échangeurs dans la ville de Bobo-Dioulasso.
C’est dire que le désenclavement interne et externe de la Région sera assuré pour faciliter les échanges et la mobilité des hommes et des produits.

En matière de transport ferroviaire, je m’engage à réaliser l’amélioration des performances du système ferroviaire actuel par le renforcement des capacités techniques et de gestion de la SOPAFER-B et la contribution à la réalisation effective du projet intégrateur de la Boucle ferroviaire (AFRICA RAIL) Abidjan-Ouagdougou-Dori-Tambao-Niamey-Parakou-Cotonou-Lomé-Bobo-Bamako-Dakar.

Le tout numérique sera effectif sur l’ensemble du pays avec l’accès à l’Internet haut débit sur tout le territoire national, la mise en œuvre d’un pôle technologique pour le développement de l’industrie des TIC. Ce pôle sera créé dans un espace physique, financier et fiscal favorable pour attirer, promouvoir et développer des sociétés TIC & HT et faire du monde entier leur marché.
Dans cette dynamique, nous allons renforcer la couverture télévisuelle et radiophonique du pays, mettre en œuvre les TIC dans l’éducation, la santé et la Recherche-Développement-Innovation.
La lutte contre la pauvreté, l’emploi des jeunes et des femmes, pour être efficaces doivent explorer le champ des nouveaux emplois.

C’est pourquoi, en matière de création d’emplois nouveaux, mes objectifs majeurs sont les suivants :

  • promouvoir le plein emploi des jeunes diplômés, quel que soit le niveau de formation professionnelle ;
  • accroitre les revenus des ménages ;
  • contribuer au bien-être économique et social de chaque Burkinabé.

Pour ce faire, les sous-programmes déclinés dans mon programme global permettent de créer toutes ces conditions afin que chaque Burkinabé puisse avoir un emploi, une source de revenu. Chaque sous-programme comporte des opportunités de création d’emplois.

En tout état de cause, je m’engage à faire en sorte que l’administration publique et le secteur privé conjuguent leurs efforts au plan national pour créer au moins
650 000 nouveaux emplois au cours du quinquennat.

C’est dire qu’ensemble nous allons redonner à Bobo-Dioulasso, la capitale écnomique du Burkina Faso, un autre souffle et des raisons de jouer fièrement son rôle dans la construction d’un Burkina nouveau, de démocratie, de justice sociale et de progrès.

C’est ce contrat de type nouveau que je suis venu proposer aux vaillantes populations du Houet, du Kénédougou et du Tuy afin qu’au lendemain de notre victoire éclatante au soir du 29 Novembre 2015, nous nous retrouvions dans le cadre des rencontres régionales du développement que nous allons tenir dans chaque région, pour mettre en œuvre les actions que nous avons convenu de faire ensemble.

Pour cela, je vous invite à voter massivement, comme un seul homme, pour que je puisse disposer d’une majorité parlementaire à l’Assemblée nationale. C’est ainsi qu’avec le Gouvernement, je pourrai me mettre au travail et mettre tous les responsables du pays au service du Peuple. En effet, le MPP au pouvoir, c’est le Peuple au pouvoir pour le retour à l’intégrité.
Notre expérience et notre connaissance des affaires de l’Etat constituent notre force pour conduire la destinée du peuple burkinabé. Tout autre choix serait une aventure regrettable.

Vive les Hauts-Bassins !
Victoire au MPP !
En avant pour un coup K.O !
Je vous remercie.

2016-10-12T14:51:38+00:00